Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

Ce baromètre IFOP/Boulanger 2018 est décidément particulièrement intéressant : il met en évidence que près d’un quart des Français (23%) envisage d’offrir un objet connecté pour Noël ! Un cadeau que l’on s’offre (14%) ou que l’on offre à un proche (12%) et qui rencontre beaucoup de succès à la fois chez les moins de 35 ans (33%) et les technophiles possédant déjà des objets connectés (31%). De très nombreuses offres, au sein de l’ensemble des univers Boulanger, sont proposées et il faut remarquer qu’en ce qui concerne les produits connectés pour la maison (éclairage, alarmes, surveillance et thermostats) les petits jardins potagers d’intérieur sont de plus en plus demandés !

 

FireEye, Inc. (NASDAQ : FEYE), le spécialiste de la sécurité des réseaux basée sur l’intelligence, annonce la publication de son rapport sur les Prédictions de Sécurité 2019 : « Facing Forward : Cyber Security in 2019 and Beyond ». Ses principales conclusions sont les suivantes portent sur le « côté obscur » des réseaux sociaux. En effet, au cours du second semestre de 2018, FireEye a annoncé la mise en place d'un vaste réseau de campagnes d’informations -probablement motivées par l’intérêt politique de l’Iran- impliquant les réseaux sociaux. David Grout, Directeur Technique Europe du Sud de FireEye, nous livre ses explications…

L’Union Nationale des Entreprises du Paysage a décidé d’aborder l’art de la conduite des arbres fruitiers et ce, dans le cadre de sa 27ème règle professionnelle. Car il s’agit là d’une thématique non seulement particulière mais aussi complexe parmi les activités des entreprises du paysage. Il faut remarquer également que ce document a été écrit en partenariat avec l’AITF (Association des Ingénieurs Territoriaux de France), la FFP (Fédération Française du Paysage) et Hortis (Association des directeurs d’espaces nature en ville). Il constitue en outre le dernier volet de la collection consacrée à la création des aménagements végétaux. Un ouvrage de référence pour les professionnels et les entreprises du paysage pratiquant l’arboriculture fruitière au sein des aménagements paysagers.

Difficile aujourd’hui pour les jardiniers amateurs et professionnels de s’y retrouver ! En effet, depuis quelques années nous assistons à une prolifération des maladies et des nuisibles au jardin : pyrale du buis, papillon du géranium, charançon du palmier, chenilles processionnaires, frelons asiatiques, punaise diabolique, moustique tigre, mouche de la cerise… Et, dans le même temps, en raison de la règlementation, de nouvelles formulations naturelles font leur apparition sur le marché, sans pour autant avoir la même efficacité que des produits de synthèse ou bien la même façon de les appliquer. Pour preuve, l’essor à venir des solutions préventives au détriment des solutions curatives. Il apparaît donc évident que l’éducation et la formation, non seulement des distributeurs mais aussi des utilisateurs professionnels et grand public, constituent des axes prioritaires de développement et ce, au cours des prochaines années. C’est donc dans ce contexte que Guillaume ROTH nous a présenté l’organisation et la vision de la nouvelle entité Evergreen Garden Care (une marque détenue désormais par Exponent Private Equity, un fonds d’investissement anglais privé qui possède des sociétés leaders de produits de grande consommation, de taille comprise entre 100 M£ et 400 M£) qui remplace, depuis cet été, l’ancienne structure Scotts Miracle Gro : « Inspiring you to create your own green oasis » autrement dit « Vous donner l’envie de créer votre propre oasis de verdure »…

 

Jeudi 27 septembre 2018, l’Assemblée nationale a validé le lancement d’une mission d’information sur le suivi de la stratégie de sortie du glyphosate, avec comme co-rapporteurs, Jean-Luc FUGIT (Rhône / LaREM) et Jean-Baptiste MOREAU (Creuse / LaREM).

Car, en dépit de la décision de l’Union Européenne de renouveler l’autorisation du glyphosate pour 5 ans, la France a fait le choix d’accélérer la sortie de cet herbicide en fixant un objectif de 3 ans et ce, en prenant en considération la situation particulière des agriculteurs. Pourquoi pas… Du coup, le groupe LaREM a obtenu la mise en place d’une mission d’information afin de contrôler la mise en œuvre effective de cette promesse.

Et tous les acteurs concernés auront l’obligation de travailler ensemble pour mener à bonne fin cette mission délicate : instituts techniques, chercheurs, organisations professionnelles, pouvoirs publics, …

Jusque là, rien à dire. Sauf que le glyphosate est un herbicide trop souvent confondu à tort (et à travers) avec la marque Roundup. Car en fait, contrairement aux idées reçues, il n’existe pas un mais deux Roundup ! Le premier, destiné aux agriculteurs, contient en effet encore du glyphosate. En revanche, le second, exclusivement réservé aux jardiniers amateurs et vendu dans la grande distribution, ne contient plus de glyphosate depuis le mois de février 2018.  

Comme nous le confirme Guillaume ROTH, Directeur Général d’Evergreen Garden Care France, le Roundup grand public est un véritable produit de jardin « 100% biocontrôle » !

 

C’est donc à la suite d'un rapport d'enquête transmis par la DGCCRF que l'Autorité de la concurrence vient de sanctionner, ce 24 octobre 2018, STIHL France. Mais pour quel motif ? L’Autorité de la concurrence considère en effet que STIHL France a interdit, en pratique, entre 2006 et 2017, la vente en ligne de certains produits comme les tronçonneuses, débroussailleuses, élagueuses ou sécateurs à batterie sur les sites Internet de ses distributeurs. En revanche, l'Autorité de la concurrence valide le principe du recours à la distribution sélective pour ce type de produits ainsi que l'interdiction de les vendre sur des plateformes Internet tierces.

« Pour garantir une utilisation en toute sécurité de ses produits et assurer une satisfaction maximale de ses clients STIHL a toujours mis l’accent sur la haute qualité de ses produits aussi bien que sur la compétence de son réseau de service. Un conseil personnalisé, des instructions claires pour une utilisation en pleine sécurité, des machines prêtes à l’emploi et un service client de niveau professionnel sont des éléments essentiels de la philosophie de la marque. » (...)

Deux entreprises historiques dans le secteur du végétal et du jardin -en l’occurrence les Pépinières & Roseraies Georges Delbard et les Pépinières Desmartis- décident d’unir leurs forces afin de mieux anticiper non seulement les exigences du marché de la distribution ou des espaces verts mais aussi les attentes des consommateurs. C’est la raison pour laquelle Arnaud Delbard et Patrick Chassagne, qui se connaissent et s’apprécient depuis de très nombreuses années, ont voulu ce rapprochement qui valorise l'ADN respectif des deux partenaires. L’objectif est clair : permettre d'allier l'offre d'un généraliste à celle d'un spécialiste et ce, tout en conservant les qualités intrinsèques des deux pépinières. Un partenariat remarquable qui aura certainement valeur d’exemple pour d’autres pépiniéristes soucieux d’assurer la pérennité du savoir-faire « Made in France »…

A propos de Secteur-Vert :

Créé en 2010, SecteurVert.com "le site 100% Jardin & Espaces Verts" est LE 1er portail d’information multimédia qui s’adresse non seulement à l'ensemble des professionnels du jardin, du paysage et de la distribution mais aussi à tous les consommateurs ! Une offre éditoriale à 360° unique, complète et originale à la fois pour les :
Utilisateurs Professionnels,
• Distributeurs et Revendeurs,
Jardiniers Amateurs.

 

 

 

5 Sites Web Secteur-Vert !

Vous êtes un utilisateur professionnel du paysage, un distributeur spécialisé jardin-motoculture ou bien un simple particulier passionné de jardinage ?

Les Nouveaux Tweets...

Création site internet agence web paris Formation en alternance Commerce de gros desherbant selectif gazon