Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

Scoop SecteurVert.com ! Pascal WENGER, Technicien Relation Clientèle, est l'heureux responsable de la nouvelle Agence Commerciale ETESIA-OUTILS WOLF, ouverte depuis le mois de janvier 2019 ! Cette Agence Commerciale est située au cœur même de l'usine ETESIA, basée à Wissembourg, en Alsace. Il s'agit là d'un énorme avantage pour l'ensemble des clients, car les machines pourront être entretenues, entre autres, directement dans l'atelier S.A.V. de l'usine et ce, par des techniciens chevronnés ! Pascal WENGER est chaque jour ravi d'accueillir non seulement des professionnels des espaces verts (Paysagistes, Villes, Collectivités, gestionnaires de terrains de sport,...) mais aussi des jardiniers amateurs, tous à la recherche de nouvelles idées, de nouvelles astuces et de nouveaux conseils. En effet, grâce à ces échanges d'expériences uniques, Pascal WENGER a la possibilité de recueillir très rapidement de précieuses informations afin de permettre à son entreprise de continuer à améliorer, sans relâche, la qualité des produits et des services proposés.

Scoop SecteurVert.com ! Jean-François HOERLE, Responsable Marketing et Communication ETESIA & OUTILS WOLF, accompagné de Léo, Technicien Atelier S.A.V., nous présentent dans ce tutoriel vidéo* les principaux conseils pratiques et techniques pour savoir comment entretenir une Tondeuse Autoportée BAHIA 2 MKHE 3, Kawasaki FS481 2 cylindres, 9,3 kW/12,5CV.

C’est du jamais vu ! En ce 25 juillet 2019, de nombreuses villes de France mais aussi d’Europe (en Allemagne, en Belgique, en Italie, aux Pays-Bas au Royaume-Uni, …) vont battre des records historiques absolus de température. Des températures exceptionnellement élevées pour la saison, comprises au moins entre 35 et 40°C, voire au-delà des 40°C ! Et c’est dans ce contexte que, depuis plusieurs jours déjà, le buzz des médias -sans grand intérêt journalistique- autour de cette deuxième canicule de l’été fait rage…

Toutefois, à ce jour, 77 départements sont bel et bien en situation de restriction d’eau. La conséquence est très simple : pour les particuliers et les collectivités, cela signifie -entre autres- l’interdiction d’arroser les pelouses, les jardins potagers, les espaces verts ou des terrains de sport, et le remplissage des piscines familiales. Et en cas de non-respect de ces dispositions, le code de l’environnement prévoit des sanctions sur la base d’une contravention de 5ème classe jusqu’à 1500 Euros !

Autrement dit, si vous habitez dans un département frappé par une interdiction préfectorale d’arroser et que vous êtes contrôlé en flagrant délit d’arrosage, il pourra vous en coûter jusqu’à 1500 Euros (sachant néanmoins que le Procureur de la République prévoit une graduation des sanctions, selon la gravité de l'infraction : simple avertissement ou amende transactionnelle, entre 200 et 1500 Euros). Des sommes jugées disproportionnées au regard de la simple culture d’un potager nourricier ou d’une remise à niveau de sa piscine individuelle !

Face à cette situation météo hors normes, nous avons comme le sentiment que les solutions proposées par les pouvoirs publics et les politiques sont inadaptées, fatalistes et défaitistes : la restriction d’arrosage (et les conditions dans lesquelles elle peut s’appliquer), la circulation automobile alternée et… Greta Thunberg !

C’est pourquoi, sachant que nous risquons d’être confrontés de plus en plus à de tels événements climatiques (qui peuvent aussi occasionner -et ils sont d’ores et déjà annoncés- des phénomènes orageux violents) nous considérons qu’il est urgent, voire indispensable, d’imaginer et d’apporter de nouvelles réponses…

D’une part, au niveau national : Il faut bien entendu réduire les îlots de chaleur en développant le végétal en ville (qui se « nourrit » aussi du CO2), mais il faut aussi et surtout assurer une parfaite maîtrise de la gestion de l’eau (et de sa dépollution), ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Il y a beaucoup d’eau en France et, jusqu’à preuve du contraire, la France ce n’est pas le Sahel !

D’autre part, au niveau international : Justement, à propos du Sahel, tous les météorologues s’accordent à dire que les fortes chaleurs enregistrées en Europe, ces derniers jours, proviennent de cette région du Globe… qui a vu augmenter considérablement ses zones désertiques au cours des dernières décennies, comme nous l’indiquait -déjà à l’époque- le regretté Jean-Christophe Victor.
Par voie de conséquence, il devient impératif de concevoir de nouvelles solutions pour que des pays tels que le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, l’Egypte, la Mauritanie, le Sénégal, le Mali, le Burkina-Faso, le Ghana, le Togo, le Bénin, le Niger, le Nigéria, le Tchad, le Soudan et l’Ethiopie acceptent eux aussi de réduire leurs îlots de chaleur… en développant le végétal dans désert. Pour y parvenir, il faut tout simplement planter des arbres dans le Sahara et ce, pour les générations futures. Les leurs comme les nôtres.

C’est techniquement tout à fait possible : à situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle.

Car même en période de canicule, gouverner c’est prévoir !

SECTOR

 

Dans un contexte général de marché qui ne cesse de se concentrer, les enseignes de jardineries Botanic® et Saisons et Jardins® ont signé le 1er juillet 2019 une alliance et ce, dans le cadre d’une coopération à l’achat.

D’une part, Saisons & Jardins®, un groupement d’indépendants, spécialistes du végétal, de l’animal et de la maison réunit aujourd’hui 28 magasins sur le territoire français ;

D’autre part botanic®, entreprise familiale et originaire de Haute-Savoie, une enseigne de jardinerie naturelle possède 71 jardineries-animaleries ainsi que 44 animaleries spécialisées sous enseigne Médor&Compagnie®.

« Il est tout naturel que cette alliance voie le jour car il y a une véritable histoire et des valeurs communes entre botanic et Saisons & Jardins. En effet, les deux enseignes ont un passé en commun. Ainsi, avec cette alliance, les deux parties vont coopérer à l’achat pour le compte de 143 magasins, constituant la totalité du parc des magasins du Groupe botanic® et Saisons et Jardins® » explique Luc Blanchet, Président de botanic.

« En unissant nos forces, nous souhaitons plus que jamais peser sur le marché du jardin, non seulement sur le plan quantitatif mais aussi qualitatif. En outre, cette organisation positionne les deux enseignes en seconde place en termes de puissance d’achat sur le marché des jardineries » ajoute Christophe Potiez, Président de Saisons & Jardins.

Cette année, afin de récompenser les efforts  et les opérations des distributeurs de Semences Certifiées de Lin High Tech, le GNIS (Groupement National Interprofessionnel des Semences et plants) a souhaité organiser un concours auprès des distributeurs de semences pour les semis 2019.

 
"A quelques mois des élections municipales, la prise en compte de l’accélération chronique du réchauffement de la ville doit être un enjeu prioritaire pour préserver la santé et la qualité de vie des citoyens.

Car la canicule qui s’est abattue sur la France en cette fin du mois de juin 2019 a été beaucoup plus difficile à supporter en centre-ville, où les températures sont généralement 4 à 10°C plus élevées, qu’en périphérie. Afin de lutter efficacement contre le phénomène de concentration de la chaleur (dit « îlots de chaleur ») mais aussi de favoriser l’abaissement des températures tant diurnes que nocturnes, l’Union Nationale des Entreprises du paysage (Unep) rappelle que des moyens simples et durables peuvent et doivent être mis en place par les villes.

En cette période de fortes chaleurs, les arbres sont essentiels aux villes car ils apportent de l’ombre et de la fraîcheur aux habitants, tout en absorbant une grande quantité d’énergie solaire. Ils assurent en effet une régulation naturelle des températures. Ils purifient l'air, l'eau et les sols, et assurent une évacuation et un filtrage naturels des eaux pluviales. 

Face à l'urbanisation grandissante, un microclimat surplombe les grandes agglomérations. Ce phénomène, appelé « îlot de chaleur urbain », se traduit par des hausses de température en ville et ce, tout particulièrement la nuit. Cette hausse des températures engendre donc une baisse du bien-être des habitants qui compensent, lorsqu’elles le peuvent, en surconsommant de l’énergie pour la climatisation. Ces températures élevées peuvent également avoir un impact sur la santé des habitants (hausse de la pollution, déshydratation, fatigue voire surmortalité...).

Dans la lutte contre ces îlots de chaleur urbains, la végétalisation joue un rôle clé. En choisissant de planter régulièrement, de végétaliser et de « renaturer » des espaces publics, des murs ou des toitures, les villes peuvent contribuer à atténuer les effets de piégeage du rayonnement solaire dans les matériaux urbains et des rejets anthropiques de chaleur causés par l’activité humaine (trafic routier, utilisation de solvants, climatisation...).

En outre, la minéralisation artificielle des villes retient la chaleur en journée pour la restituer la nuit. Cela se traduit par des pics de chaleur en comparaison aux campagnes environnantes : l’effet des îlots de chaleur urbains accroît les températures de 2,5°C en moyenne. Les étendues d'eau participent également à la régulation thermique des villes. A titre d’exemple, la Seine rafraîchit jusqu'à 30 mètres au-delà de ses rives ; mais son impact est souvent annihilé par la bétonisation des berges. 

En atténuant l’effet de ces îlots de chaleur urbains, les espaces verts permettent de limiter les besoins en climatisation pour les bâtiments collectifs proches (mairies, écoles, bibliothèques…). Une étude réalisée dans la ville de Montréal au Québec a ainsi révélé que la végétalisation des toitures permettait de diviser pratiquement par deux la consommation d’énergie (de 38 % pour les toitures non irriguées et de 47 % pour celles irriguées)."

Source : Unep

Innovorder est une startup française, basée à Paris, qui propose aux commerçants, depuis 2014, des solutions de paiements dématérialisés. Dès sa création, Innovorder a conçu des outils spécifiques adaptés au secteur de la restauration ; mais en réalité ses compétences vont bien au-delà des problématiques de ce secteur d’activité. En effet, avec l’essor des nouvelles technologies, le passage au numérique est désormais incontournable et ce, pour de très nombreux métiers. Ainsi, toutes les entreprises, même celles qui semblent les moins concernées, recherchent de nouvelles solutions digitales pour maximiser, entre autres, leur efficacité, leur rentabilité et leur profit. Chaque jour, des commerçants se dotent de nouvelles solutions de paiement pour faciliter l'acte d'achat. Autrement dit, il s’agit bien là d’une nouvelle façon de réinventer la relation client et ce, en garantissant une expérience tout à fait originale. Quant à Innovorder, sa mission première consiste à proposer aux professionnels des solutions idéales afin de leur permettre non seulement de s'adapter sereinement à tous ces changements mais aussi et surtout de fidéliser leurs propres clients au moyen de solutions simples et rapides.

Avec le développement du e-commerce et l'arrivée de géants comme Amazon dans le secteur du retail, la grande distribution est confrontée à des difficultés non seulement conjoncturelles mais aussi structurelles et ce, depuis plusieurs années. Pour endiguer ce phénomène et redynamiser le retail, Bubbles, une start-up spécialisée de l'AdTech qui a développé la solution de « drive-to-purchase® », se positionne comme un acteur d'avenir pour le secteur.

 

Selon Ben BULPETT, EMEA Identity Platform Director chez SailPoint Technologies, « au début des années 1990, Pablo Escobar contrôlait 80% du marché mondial de la cocaïne. Ainsi, grâce à ses activités illégales, il figurait au septième rang parmi les hommes les plus riches du monde. Et s’il était encore vivant aujourd’hui, sa fortune personnelle serait certainement au moins supérieure de 20 milliards de dollars à celle de Jeff Bezos. Désormais, il existe pourtant une activité tout aussi lucrative que cette des stupéfiants à l’époque : le cyber crime, qui génère des profits de 1500 milliards de dollars. Toutefois, la probabilité de faire l'objet d'une enquête et de poursuites judiciaires en raison d’une cyber-attaque, contrairement à un délit lié à la drogue, est estimée à 0,05%. Quant aux revenus de la cyber criminalité, ils peuvent être très aisément blanchis car ils sont généralement intraçables. » (…)

A propos de Secteur-Vert :

Créé en 2010, SecteurVert.com "le site 100% Jardin & Espaces Verts" est LE 1er portail d’information multimédia qui s’adresse non seulement à l'ensemble des professionnels du jardin, du paysage et de la distribution mais aussi à tous les consommateurs ! Une offre éditoriale à 360° unique, complète et originale à la fois pour les :
Utilisateurs Professionnels,
• Distributeurs et Revendeurs,
Jardiniers Amateurs.

 

 

 

5 Sites Web Secteur-Vert !

Vous êtes un utilisateur professionnel du paysage, un distributeur spécialisé jardin-motoculture ou bien un simple particulier passionné de jardinage ?

Les Nouveaux Tweets...

https://t.co/8NfJIe7N3s https://t.co/KJfqJCczaS
https://t.co/e1ffNSXGZO https://t.co/N8mIxkFeBF
https://t.co/bc9M2yY3Zf https://t.co/2TtxxcrBqx
https://t.co/ddpsR0TsYS
Follow Secteur Vert on Twitter
Création site internet agence web paris Formation en alternance Commerce de gros desherbant selectif gazon