Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

PELLENC GREEN & CITY TECHNOLOGY : Nouvelle Débroussailleuse professionnelle Excelion 2 ‘2021’ présentée par Florence ALIBERTI, Claire LACROIX et Bruno JARGEAIX

Débroussailleuse professionnelle Excelion 2 Débroussailleuse professionnelle Excelion 2
Débroussailleuse professionnelle Excelion 2

Entreprise leader et précurseur mondial dans la fabrication de matériels à batterie à destination des utilisateurs professionnels du secteur des espaces-verts et des collectivités, PELLENC Green & City Technology lance cette année deux produits très importants dans l’évolution de sa gamme Espaces Verts qui viennent rehausser encore la limite des produits à batterie par rapport aux habitudes du marché et, en particulier, par rapport aux produits thermiques. En effet, pour Bruno JARGEAIX - Directeur de la Division Pellenc Green & City Technology, « l’idée, c’est d’arriver à convaincre les derniers réticents aux bienfaits de la batterie, mais pour cela il nous faut leur offrir les performances qu’ils attendent. C’est pourquoi nous commercialisons ces deux nouveaux produits innovants et performants : la Débroussailleuse professionnelle Excelion 2 (avec une livraison prévue pour le mois d’avril 2021) et le Souffleur Dorsal Airion Back Pack (avec une livraison prévue pour le mois de septembre 2021) ». Florence ALIBERTI - Responsable de Marché, Claire LACROIX - Responsable Marketing et Bruno JARGEAIX, Directeur de la Division Pellenc Green & City Technology nous ont présenté la nouvelle débroussailleuse professionnelle Excelion 2…

 

Bruno JARGEAIX - Directeur de la Division Pellenc Green & City Technology - déclare : « 2020 a été une année très particulière en raison du Coronavirus COVID-19. Mais finalement dans la profession cela ne s’est pas si mal passé, avec des réalités très différentes parfois soit auprès des paysagistes professionnels, soit auprès des collectivités. Tout le monde a réussi à sortir son épingle du jeu. On fait partie d’une industrie « chanceuse » vis-à-vis de ce fléau qu’est le Coronavirus. Il n’y a pas eu de printemps l’année dernière en termes de business ; on s’est adapté à la situation tout au long de l’année et évidemment on a continué à travailler et à préparer la sortie de nouveautés.

 

Il faut savoir que l’Entreprise Pellenc compte 1800 employés dans le monde et 600 sur son site de Pertuis. L’entreprise est en perpétuelle mutation, nos actionnaires nous accompagnent toujours dans notre évolution et dans notre nécessaire évolution d’organisation pour réaliser la transition de 300 M d’Euros de chiffre d’affaires à 400 M d’Euros d’ici 2025 et ce, pour l’ensemble de nos activités car il n’y a pas que les Espaces Verts ; l’Agriculture a un poids très important dans notre activité, en particulier la Vigne et les Olives.

Nous avons constaté que les paysagistes utilisent des débroussailleuses forestières pour faire la plupart du temps de la finition de tonte ou de l’entretien en ville. Donc il y a ce besoin de puissance. Cette puissance n’est pas utile réellement ; elle est présente au cas où -dans certains cas- on ait vraiment besoin de débroussailler des herbes hautes. Et donc, là aussi, nous sommes allés chercher des puissances supérieures par rapport à ce qui est proposé et ce qui existe sur le marché en électrique avec cette nouvelle débroussailleuse Excelion 2.

L’ergonomie est un élément très important pour ce produit car nos clients utilisent nos matériels pendant des journées entières et il ne faut pas que cela soit pénible ou, en tout cas, il faut réduire la pénibilité. Ainsi, pour cette nouvelle débrousailleuse, nous avons décidé de la décliner en deux modèles :

  • l’un avec une poignée ronde, que l’on a appelé la ‘LH’ - ‘Loop Handle’ (pour un poids de 5,5 kg) ;
  • l’autre avec une poignée droite, que l’on a appelé la ‘BH’ - ‘Bike Handle’ ou bien ‘DH’ - ‘Double Handle’ (pour un poids de 6,5 kg).

A titre de comparaison, pour le poids : nous sommes sur des produits 30% en dessous de machines thermiques de puissance équivalente. C’est donc un gain important, à la fois pour la maniabilité et pour la pénibilité et ce, sur de longues sessions de travail.

Un autre point sur lequel nous avons beaucoup travaillé, c’est l’équilibre. En effet, une machine peut paraître parfois plus lourde, alors qu’elle fait absolument le même poids, lorsqu’elle est mal équilibrée. Avec du matériel thermique, on a un poids centré surtout sur l’arrière de la machine, car le moteur est à l’arrière.

Donc il est très difficile pour nous de retrouver cet équilibre en l’absence de moteur thermique. Cela va influencer énormément sur l’inertie, en particulier avec le balayage de droite à gauche, quand on effectue des travaux importants de débroussaillage.

Toujours à propos de l’ergonomie, la vitesse des mouvements est un point très important. Car au niveau de l’inertie, avec un produit léger, il est beaucoup plus facile d’effectuer des mouvements de droite à gauche et inversement. Autrement dit, l’effort à fournir au moment du balayage est diminué. Ainsi, avec un balayage très rapide on va augmenter très nettement la productivité. C’est donc, en effet, un des points forts de cette nouvelle débroussailleuse.

Autre élément, identique à notre nouveau souffleur : on reprend la même ergonomie de la poignée, sur les deux modèles. En effet, on va retrouver les 4 vitesses sur la palette de gauche ainsi que la fonction ‘boost’ mais aussi un limiteur de vitesse (un peu différent du back pack). On va limiter la vitesse et si on lâche la gâchette, la machine va s’arrêter pour des raisons évidentes de sécurité.

Florence ALIBERTI - Responsable de Marché Pellenc Green & City Technology - ajoute : « Pour l’autonomie : les informations de pilotage sont les mêmes que sur le Souffleur Back-Pack, avec une indication de l’autonomie, en heures, en minute et en pourcentage, le temps de travail. A cela nous ajoutons encore une nouveauté : la reconnaissance des têtes. La machine est polyvalente. Elle peut donc utiliser plusieurs têtes ; et elle va pouvoir reconnaître les têtes automatiquement (têtes lames ou bien têtes fils).

 

Ainsi, cet aspect ‘multifonction’ de la Débroussailleuse autorise l’utilisation d’une tête de coupe et ce, pour chaque usage :

  • Débroussailler : de l’herbe et de la végétation dense ;
  • Désherber : sans projection dans les graviers, sur du stabilisé ou de l’enrobé ;
  • Broyer : des herbes hautes, des broussailles ;
  • Scier : broussailles ou arbustes ;
  • Faucher : broussailles ou arbustes.

En effet, par définition, un outil professionnel doit s’adapter à beaucoup d’applications différentes. Par exemple, pour les forestiers qui ont besoin de puissance, nous démontrons que nous avons la bonne machine par rapport à leurs besoins, même si nous sommes certains que 80% des utilisations seront réalisées dans des espaces urbains.

Nous avons testé notre nouvelle débroussailleuse avec des forestiers qui ont validé l’ergonomie et les performances de la machine, mais évidemment le marché est plus orienté vers la ville.

  • Pour débroussailler, la première application c’est le fil. Nous avons donc une tête ‘Tap Cut 2’ mais aussi une nouvelle tête ‘Tap Cut 3’, dotée d’un nouveau fil bleu électrique. Cela nous permet de nous adapter à toutes les applications. De plus, sur la ‘Tap Cut3’ nous avons renforcé la protection inférieure en acier pour permettre une plus grande durée de vie, en particulier en contact avec l’asphalte, en milieu urbain ou mixte.
  • On retrouve ensuite la ‘City Cut’ qui a fait les belles heures d’Excelion 2000, la ‘mère’ de ce nouvel outil. La ‘City Cut’ est un outil de désherbage en milieu urbain qui s’adapte sur la nouvelle tête.
  • Nous avons aussi une tête pour broyer; c’est surtout une nouvelle application forestière et l’on constate que l’on consomme 3 à 4 fois moins d’énergie avec ces têtes de broyage qu’avec du fil (sans parler du fait que le fil est également polluant). Donc c’est vraiment bénéfique d’utiliser le couteau broyeur.
  • La scie à dents douce permet d’effectuer de petites coupes jusqu’à 8 cm dans le forestier ou les roseaux. Un outil très productif aussi et très prisé des forestiers.
  • Et enfin, deux têtes ‘lames’ : trident et bilame.

En résumé, une application très large : notre outil est livré avec la tête ‘TapCut3’ et un bol adapté pour les lames. Nos clients pourront acheter ensuite, bien entendu, les autres accessoires en fonctions de leurs utilisations...

Pour justifier toutes ces applications, bien évidemment, nous avons travaillé sur la performance de l’outil et clairement, sur une débroussailleuse, il faut de la puissance. Avec 6600 tours/min pour un fil de 2,4 à 3 mm pour 3 heures d’autonomie environ ; ce sont ces caractéristiques qui font la puissance de l’outil. La vitesse est très importante.

Le principe de coupe avec du fil, c’est le plus énergivore. L’objectif c’est d’avoir le plus de vitesse pour tendre le fil, un fil suffisamment dense pour qu’il ait un effet de coupe important. Pour arriver à cette performance, on a fait une conception un peu nouvelle : on a créé un bloc moteur et une carte électronique situés à l’arrière de l’outil et qui est ventilé à l’extérieur entre le bloc et la carcasse (le corps de l’outil). Donc on a une ventilation forcée qui se fait et nous obtenons de très bonnes performances et ce, tout en ayant une parfaite étanchéité, puisque le bloc moteur est fermé et étanche.

Cela nous permet d’avoir une bonne diffusion thermique et d’utiliser toute la puissance de cet outil. En effet, au niveau de l’étanchéité, l’outil est étanche de niveau IP54 comme l’ensemble des outils et des batteries de la gamme, de chez Pellenc. Donc, on peut parfaitement travailler sous la pluie !

Un élément de comparaison sur ces aspects de performances. Comme avec le nouvel Airion Back Pack, on va entrer dans la cour des grands et l’on va venir ‘taquiner’ les outils thermiques les plus polyvalents, en tout cas ce que l’on appelle le fameux ‘cœur de gamme’.

On est sur des équivalences à hauteur de machines pouvant aller de 40 à 45 cm3 en performances moteur. Ça c’est très important parce que ce sont des machines que l’on va retrouver davantage chez les paysagistes, mais également en Collectivités. Cela permet d’avoir une grande polyvalence de travail, donc de faire de l’entretien comme du nettoyage intensif, sur différentes surfaces, différents biotopes, ... C’est vraiment un point important sur cette nouvelle gamme de nouveaux produits. On a passé vraiment un gros gap !

Sur cette nouvelle débroussailleuse, il y a des réglages de vitesses; on peut parfaitement maîtriser sa consommation d’énergie, si besoin. Et l’application la plus énergivore reste le débroussaillage avec du fil dans de l’herbe haute, grasse et dense.

Alors justement, en parlant de fil, nous lançons donc cette année un nouveau fil de coupe professionnel bleu électrique, fabriqué en France, qui a plusieurs caractéristiques. Je parlais de la densité qui est très importante… le profil de ce fil a été comprimé à chaud au moment de l’extrusion, ce qui lui permet d’augmenter sa densité et donc d’avoir cet effet de tension parfaite. Ce qui est très important, c’est que le fil reste bien droit pendant la coupe pour avoir une qualité de finition élevée.

Ce fil a également la particularité d’avoir une température de fusion très élevée, cela permet de résoudre des problèmes de collage dans les têtes de coupe. Et ce fil a une bonne pénétration dans l’air grâce à son profil et à ses dimensions. Et là, on parle de rendement parce que, à la différence d’autres produits ou d’applications comme le couteau, le fil consomme énormément d’énergie à vide. Ce n’est pas uniquement la résistance de l’herbe, car le simple fait de faire tourner le fil dans l’air consomme.

Donc le profil est très important. On a fait un petit clin d’œil en l’appelant ‘le fil électrique’, en lui donnant une couleur bleu électrique ; c’est certes un peu marketing, mais c’est quand même un fil très adapté aux applications électriques et ce, grâce à son très bon rendement. A noter : l’utilisation d’un fil dit ‘carré’ avec une débroussailleuse à batterie ne pourra générer qu’un très mauvais rendement en raison de sa mauvaise pénétration dans l’air.

Ce fil existe en deux tailles, à la fois en 2,4 et de 2,7 mm, ce qui est déjà pour nous le classique sur Excelion 2000, avec une autre référence. Donc effectivement, c’est un développement particulier qui a été réalisé pour notre nouvelle débroussailleuse : ça tourne plus vite, on a plus de performances, un diamètre de coupe plus important… Il était donc nécessaire d’apporter ces évolutions, en même temps que les améliorations du moteur et de la débroussailleuse en tant que telle, que la tête de coupe, autrement dit tous les éléments de travail qui sont indispensables à cet outil.

En ce qui concerne les tests réalisés sur cette nouvelle débroussailleuse : on va arpenter des zones de terrains à débroussailler et puis on fait des chronométrages avec nos outils, avec des outils concurrents, des outils de référence. On croise aussi les utilisateurs car, forcément, tout le monde n’a pas les mêmes pratiques. Et l’on va étudier les temps réalisés à débroussailler ou à désherber une zone. Ces tests ne sont pas très faciles à présenter simplement ; mais il faut cependant retenir que notre nouvelle débroussailleuse est très performante, que sa performance est liée à la puissance disponible, mais pas seulement. Elle est liée à son ergonomie, au fait que le mouvement de droite à gauche est très agréable, la forme de guidon, la prise en main, tout cela participe énormément à la productivité. Donc nous avons là vraiment un outil professionnel qui a de grosses capacités de travail !

Les deux 'ergonomies' -avec la poignée ronde et la poignée brancard- sont des classiques. Cela répond à des attentes du marché qui sont très diverses et parfois difficiles à comprendre. Pour certains pays, l’Italie par exemple, les poignées rondes sont indispensables. Alors étant donné qu'il s'agit d'un pays montagneux, les poignées rondes sont-elles plus adaptées ? Est-ce qu’une poignée ronde est plus pratique, pour débroussailler des pentes, qu’une poignée brancard ? Mais il y a aussi des effets d’habitude et de culture... En France on utilise quand même beaucoup plus d'outils à poignée brancard, à part les zones montagneuses. Par conséquent, nous nous adaptons, pour répondre aux différentes attentes des utilisateurs. »

Les fonctions de la poignée intelligente :

A - Palette de sélection des vitesses et accès au Boost + 5 Limiteur de Vitesse
B - Gâchette arrière d’accélération progressive et réactive
C - Bouton rapide d’accès au menu
En un clin d’œil :
1 - Vitesse en cours (4 vitesses)
2 - Autonomie restante en heures, minutes et %
3 - Bargraphe puissance
4 - Info économie d’énergie < 500 W
Alertes :
6 - Message maintenance SAV
7 - Alerte « défaut »
8 - Verrouillage de l’écran
Options de pilotage :
- Boost enclenché
- Limiteur de vitesse enclenché

 

La maîtrise technologique au service du Hardware et du Software…

Bruno JARGEAIX - Directeur de la Division Pellenc Green & City Technology précise à ce propos : « Depuis toujours, Pellenc veut maîtriser la fabrication de ses produits. C’est là un de ses point forts. C’est la raison pour laquelle Pellenc a toujours développé parallèlement le hardware et le software pour ces produits de la gamme GTC, entre autres. Pellenc conçoit donc ses produits ‘de A à Z’, avec ses nombreux électroniciens. Dans le process de conception, un ingénieur de développement de chez Pellenc va concevoir la carte, va concevoir le software pour piloter les microprocesseurs de la carte, va concevoir les bancs tests qui vont servir aux fournisseurs pour tester les cartes selon des critères spécifiques (étant donné que Pellenc ne fabrique pas ses propres cartes) et va concevoir les outils de diagnostics pour le réseau de distribution. C’est donc une vision à ‘360°’ du concepteur qui travaille de pair avec le concepteur du projet et le concepteur mécanique.

Il y a toujours un côté ‘magique’ avec le software. En changeant certains paramètres, il est possible de passer rapidement d’un produit moyen à un produit extraordinaire. C’est à utiliser avec des pincettes parce que monter les puissances c’est toujours possible mais derrière, nous devons être garants de la fiabilité sur le long terme. Car nous concevons nos produits pour 3000 heures d’utilisation réelles et, effectivement, sur les souffleurs, on les atteint largement. Pour preuve, nous avons des clients qui travaillent 2000 heures par an avec l’Airion 3. Il faut les faire; c’est du travail au quotidien !

Donc forcément, il faut toujours avoir une petite sécurité. Le soft, cela touche tout. Cela touche le pilotage du moteur : nous avons des moteurs sans charbon, donc cela nécessite un pilotage électronique pour créer le champ magnétique. En outre l’Interface Homme-Machine (IHM) est de plus en plus sophistiquée ; il y a plus d’intelligence ; il a fallu travailler cette mesure de l’autonomie afin de pouvoir afficher une autonomie qui est réelle, vraisemblable et utile, et non pas une autonomie instantanée. Donc, effectivement, on continue de progresser avec notre savoir-faire interne.

Sur nos deux nouveautés, il y a un Menu ‘caché’ pour le S.A.V. qui donne accès aux Distributeurs-Réparateurs à un certain nombre de paramètres et ce, afin de réaliser un diagnostic du matériel. Comme d’habitude, nos batteries sont le ‘cerveau’ du dispositif; donc lorsqu’il y a un problème, même sur l’outil, la batterie est capable de le détecter. On peut télécharger sans fil les données de la batterie et avoir des informations. On sait, entre autres, le comportement de charge/décharge de la batterie, parce que c’est cela qui est très important en lithium : avoir tout l’historique d’utilisation.

Ainsi, pour chaque cycle, on sait à quel pourcentage restant de capacité on a branché le chargeur, quand est-ce qu’on l’a débranché, la température mini / la température maxi pendant la charge ; et pendant le cycle des charges la puissance moyenne, la puissance maxi. Toutes ces informations permettent d’interpréter, car si un client revient chez son distributeur en disant que son outil n’est pas performant, ou que sa batterie se décharge trop vite, il faut que nous donnions des éléments très précis au distributeur. L’idée c’est de recueillir et mémoriser toutes ces informations afin de les mettre à disposition des distributeurs.

Sur nos nouveaux outils, nous avons passé un cap supplémentaire car nous utilisons un bus CAN (Control Area Network), un bus de communication différent de ceux utilisés jusqu’à présent, qui est plus performant, qui permet plus d’échange de communication entre la batterie et l’outil et qui permet également de reprogrammer les outils. Alors, pour l’instant on ne le propose pas au réseau de distribution mais c’est quelque chose que l’on se garde en tête pour la suite, afin de permettre des paramétrages, des améliorations, des évolutions des produits.

Tout ce que l’on va livrer cette saison sera ‘prédisposé’ et peut-être que l’on proposera demain à nos clients qui ont acheté les premiers de faire une mise à jour. Ce sera tout à fait envisageable. Et dans une mise à jour, on peut maintenant vraiment impacter l’ergonomie, parce que désormais nous avons un écran, un menu. Donc des possibilités plus larges que ce nous avions jusqu’à présent. »

Bon à savoir : EXCELION 2, une débroussailleuse puissante à toute épreuve...

  • Grâce à sa vitesse de rotation de 6600 tours par minute et un diamètre de coupe de 420 mm, la débroussailleuse à batterie EXCELION 2 offre des performances professionnelles de haut niveau pour des travaux paysagers intensifs et forestiers.
  • Avec un poids de 30% inférieur aux débroussailleuses thermiques, elle est dotée d’une poignée intelligente permettant un pilotage agile et de disposer d’informations digitales en temps réel : vitesse en cours, autonomie restante en pourcentage et en minute, barographe puissance, etc...
  • Deux modèles de poignées sont disponibles, offrant chacune 5 configurations de têtes de coupe adaptées au type de travail à effectuer : débroussaillage forestier, désherbage, broyage, sciage, fauchage.
  • L’indice d’étanchéité IP54 de l’EXCELION 2 permet le travail par temps pluvieux, et son autonomie d’une à trois heures selon la tête de coupe et la batterie utilisées, permet de réaliser des travaux professionnels.

Claire LACROIX - Responsable Marketing Pellenc Green & City Technology - nous a également annoncé en avant-première que « Pellenc GCT est désormais partenaire de la Saline Royale d’Arc-et-Senans (située dans le Doubs, en Bourgogne-Franche-Comté) et ce, dans le cadre d’un projet de transformation d’un site UNESCO en un îlot de biodiversité inspiré par la ville idéale de Claude Nicolas Ledoux.

En effet, l’aménagement du 2ème demi-cercle est prévu avec la création de 10 jardins permanents, à l’image des jardins en mouvement pensés par le paysagiste Gilles Clément.

Un aménagement paysager (réalisé par Mayot et Toussaint - Paysagistes Concepteurs) se déploie sur 15 hectares : 10 parcelles de 15000 m² destinées à accueillir chaque année le Festival des jardins éphémères, comme lieu de création pour les étudiants.

Ces 10 parcelles correspondent en fait à 10 jardins pédagogiques pour les familles, sur le thème de la graine, du sol, du potager et de la biodiversité. Avec 400 arbres plantés, ce site sera donc non seulement un lieu d’expérimentation et de création pour 500 jeunes chaque année, mais aussi et surtout un espace collaboratif de formation vers une économie circulaire de recyclage et de réemploi.

En résumé, un véritable laboratoire des métiers du paysage et de la biodiversité, qui ouvrira ses portes au public en juin 2022. »

À propos du groupe PELLENC :

Le groupe PELLENC, créé en 1973 par Roger Pellenc, compte aujourd’hui parmi les leaders mondiaux d’équipements pour l’agriculture spécialisée et les espaces verts et urbains. Son développement s’est fondé sur une politique d’innovation permanente, visant à anticiper les évolutions de ses marchés et proposer à ses clients professionnels des solutions toujours plus performantes. Une stratégie qui a conduit au dépôt de 1 231 brevets et abouti à de nombreuses récompenses attestant de l’excellence des produits PELLENC.

Fort de 1 850 salariés, 19 filiales, 7 sites industriels en France et dans le monde, un technocentre R&D de 200 ingénieurs situé en France, près de 2 000 distributeurs et plus de 500 000 clients dans le monde, le groupe (290 M€ de CA en 2019) s’est imposé comme un leader international, notamment dans les secteurs de la viticulture, la viniculture, l’arboriculture et l’oléiculture.

Sa croissance l’a récemment incité à faire évoluer ses process industriels, notamment au sein de son usine de Pertuis. Une démarche qui lui a valu le label « Vitrine Industrie du Futur » et le « Prix de la Productivité » des Trophées des Usines pour son caractère innovant, son exemplarité et ses résultats dans les ateliers.

À propos de la division GCT de PELLENC :

Fort de son expérience dans les outils électroportatifs et précurseur dans l'utilisation des batteries au lithium-ion, PELLENC crée en 2008 la division Green & City Technology, pénétrant ainsi le marché de l'entretien des espaces verts et publics. Attentive au confort et à la sécurité de l'utilisateur, soucieuse de l'environnement, la division développe et commercialise des produits « Zéro émission ». Alimentés par des batteries durables, ces outils puissants, légers et silencieux offrent des solutions propres pour répondre avec efficacité aux défis de la transition énergétique.

Source : Pellenc Green & City Technology

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le mercredi, 24 mars 2021 16:19

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A propos de Secteur-Vert :

Créé en 2010, SecteurVert.com "le site 100% Jardin & Espaces Verts" est LE 1er portail d’information multimédia qui s’adresse non seulement à l'ensemble des professionnels du jardin, du paysage et de la distribution mais aussi à tous les consommateurs ! Une offre éditoriale à 360° unique, complète et originale à la fois pour les :
Utilisateurs Professionnels,
• Distributeurs et Revendeurs,
Jardiniers Amateurs.

 

 

 

5 Sites Web Secteur-Vert !

Vous êtes un utilisateur professionnel du paysage, un distributeur spécialisé jardin-motoculture ou bien un simple particulier passionné de jardinage ?

Les Nouveaux Tweets...

ASPEN FRANCE : Découvrez l’Aspen D, un nouveau carburant Diesel fabriqué à base de végétaux, présenté par Didier LE… https://t.co/kZMLCb54Qx
KÄRCHER FRANCE : TLA4, la Lance Télescopique Haute Pression pour nettoyer les traces de saleté jusqu’à 5 mètres de… https://t.co/vE3upLBMmQ
Tribune Libre accordée à Luc Blanchet, Président- et Eric Bouchet, Directeur Général de BOTANIC® qui devient Sociét… https://t.co/FVHvYTNucB
CAILLARD : Thomas PESQUET fera pousser dans l’ISS quelques semences d’Œillet d'Inde double nain varié lors de la Mi… https://t.co/FqvygB6zfx
Follow Secteur Vert on Twitter

Sur notre page Facebook...

Création site internet agence web paris Formation en alternance Commerce de gros desherbant selectif gazon