Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

VAL’HOR : Dans son Manifesto, l’Interprofession du végétal interpelle le Président de la République : « Ne nous faites pas une fleur. Faites-nous confiance ! »

MIKAËL MERCIER - Président de VAL’HOR MIKAËL MERCIER - Président de VAL’HOR ©2020 SecteurVert.com

En réponse à l’allocution du Président de la République du 24 novembre 2020, détaillée par le Premier Ministre le 26 novembre, l’ensemble de la filière végétale a décidé de s’exprime d’une seule voix via son interprofession VAL’HOR (l’Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage). Elle expose ses positions dans un Manifesto que nous publions ci-après. En effet, la profession, particulièrement inquiète, interpelle le Président de la République sur la réouverture des commerces. Est-elle cédée le temps de quelques traditions ? Peut-on considérer qu’elle soit pérenne ? Car il y a aujourd’hui une prise de conscience durable que le végétal est un produit vivant, périssable, non transformable, non stockable et essentiel pour préserver l’art de vivre des Français.

Considérant que le végétal c’est la vie -et que son plaisir ne doit pas être entaché par le moindre doute sanitaire- toute la filière garantit, depuis le début, que tous les commerces de fleurs, de plantes et d’arbres disposent d’un protocole de sécurité sanitaire exigeant et adapté à chaque surface de vente. Et pourtant elle est la seule filière agricole régulièrement amputée du plein potentiel de ses circuits de distribution. Ses acteurs -tous interdépendants- sont donc tous en droit de s’interroger sur leur avenir professionnel ainsi que de celui du végétal… et d’attendre de vraies réponses…

« À l’heure où les commerces ont été autorisés à rouvrir, une question vitale reste posée pour nous « Agriculteurs de la fleur », « Commerçants du végétal », « Artisans des jardins » et « Aménageurs des paysages » : Cette réouverture est-elle juste « une fleur » cédée le temps de quelques traditions ? Ou est-elle enfin la prise de conscience durable que le végétal est essentiel à la vie des Français, tout comme l’ensemble de nos activités ?

Dans le contexte actuel, parler de fleurs, d’arbres et de plantes pourrait paraître futile. Pourtant, « fuir l’univers urbain pour se réfugier au jardin » fut au printemps un acte salvateur pour bon nombre de nos concitoyens. Et, finalement, si le végétal n’a pas fait partie de l’essentiel pour certains, il a bien été au cœur de l’essentiel pour tous.

Si gouverner c’est prévoir, cultiver c’est savoir. Et des certitudes, nous en avons :

Oui, nous pouvons garantir que tous les commerces de fleurs, de plantes et d’arbres disposent d’un protocole de sécurité sanitaire exigeant et adapté à chaque surface de vente. Jauges de distanciation, ventilation optimale, personnel qualifié aux côtés des clients dans le choix et la manipulation des produits, tous ces dispositifs « sur mesure », nous les avons minutieusement préparés, car nous n’accepterons jamais que le plaisir du végétal soit entaché par le moindre doute sanitaire.

Loin d’être le protocole d’un jour, ces mesures sont efficaces et réalistes pour être applicables et respectées dans la durée. C’est notre engagement indéfectible face aux Français pour des achats en toute sécurité. C’est aussi un gage de soutien durable à toute la filière de production française.

Oui, nous sommes une filière française d’excellence dont le savoir-faire est reconnu dans le monde entier.

Et pourtant, nous sommes la seule filière agricole autant amputée du plein potentiel de ses circuits de distribution. Comment le comprendre alors même que nos produits sont VIVANTS, ultra-frais, périssables, non transformables, non stockables et sans autre alternative de débouchés ?

Nous, horticulteurs et pépiniéristes, qui par passion, avons fait le choix de cultiver fleurs, arbres et plantes sommes aujourd’hui parmi les plus délaissés de l’agriculture tricolore. Sous prétexte que la majeure partie de nos produits nourriraient plus l’esprit que le corps. Depuis des mois, cela nous conduit à faire du fruit de notre travail une nature morte promise à la décharge en jetant des végétaux dont on connaît pourtant les nombreux bienfaits.

Oui, la France et les Français ont envie et besoin d’arbres, de plantes, de fleurs et de végétaliser la ville.

Plus que jamais, il s’agit d’un impératif essentiel pour la Cité. Un impératif partagé par ceux qui la conçoivent, la construisent et par nos concitoyens qui y vivent. Pourtant aujourd’hui, on constate un arrêt brutal des projets d’aménagements paysagers inquiétant pour la qualité de la vie urbaine.

Notre profession raisonne avec les saisons, avec le temps long. Parce que les arbres de demain se plantent aujourd’hui, la filière doit disposer maintenant de ses pleins moyens pour cultiver, élever et commercialiser sa production. À défaut, nous ne saurions garantir un avenir végétal à la France.

« Agriculteurs de la fleur », « Commerçants du végétal », « Artisans des jardins », « Aménageurs des paysages », notre filière repose sur la vitalité de tous ses maillons. Empêcher l’un d’entre eux de travailler pleinement, c’est en condamner irrémédiablement l’ensemble pour longtemps. Nos voisins européens ne s’y sont pas trompés. En laissant les professionnels de leur filière poursuivre leurs activités, ils ont reconnu le caractère essentiel du végétal.

Monsieur le Président, le végétal, c’est la vie.

Alors, ne nous faites pas une fleur pour aujourd’hui, nous en avons déjà.

Faites-nous confiance pour demain. Nous en avons tous besoin. »

MIKAËL MERCIER - Président de VAL’HOR,

MAX BAUER - Secrétaire Général Adjoint de la CR, HENRI BAVA - Président de la FFP, LAURENT BIZOT - Président de l’UNEP, ROLAND DE BOISSIEU - Président de la FGFP, BENJAMIN DEJARDIN - Président de Jardineries & Animaleries de France, STÉPHANE FRISSON - Président de Floralisa, JEAN-MARC LECOURT - Président de Comité UFS, MARIE LEVAUX - Présidente de la FNPHP, FLORENT MOREAU - Président de la FFAF, CHRISTOPHE THIBAULT - Président de la section horticole FELCOOP.

Source : VAL’HOR

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le jeudi, 03 décembre 2020 15:42

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A propos de Secteur-Vert :

Créé en 2010, SecteurVert.com "le site 100% Jardin & Espaces Verts" est LE 1er portail d’information multimédia qui s’adresse non seulement à l'ensemble des professionnels du jardin, du paysage et de la distribution mais aussi à tous les consommateurs ! Une offre éditoriale à 360° unique, complète et originale à la fois pour les :
Utilisateurs Professionnels,
• Distributeurs et Revendeurs,
Jardiniers Amateurs.

 

 

 

5 Sites Web Secteur-Vert !

Vous êtes un utilisateur professionnel du paysage, un distributeur spécialisé jardin-motoculture ou bien un simple particulier passionné de jardinage ?

Les Nouveaux Tweets...

https://t.co/3NVS3tDyMj
AXEMA : Découvrez le bilan des immatriculations de tracteurs agricoles pour 2020 https://t.co/JgACiBREgI https://t.co/EqBzc60FsO
TETRA : En 2021, le leader mondial en aquariophilie célèbre 70 ans d’innovation et de passion… https://t.co/IC1gMjnebf
RONOVATEC : RoviMo®, robot de tonte « Swiss Made » professionnel à batterie avec lames hélicoïdales pour la gestion… https://t.co/96KV2WAUJc
Follow Secteur Vert on Twitter

Sur notre page Facebook...

Création site internet agence web paris Formation en alternance Commerce de gros desherbant selectif gazon