Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

DOW AGROSCIENCES : L’insecticide Conserve offre de nouvelles solutions pour lutter contre la processionnaire du pin, la processionnaire du chêne, le papillon palmivore… et de très nombreux ravageurs

thumb_DOW-AGRO-sur-pin-sylvestreCommercialisé par Dow AgroSciences Espaces Verts, l’insecticide Conserve est formulé à base de spinosad, principe actif au pouvoir insecticide, issu de la fermentation d’une bactérie, Saccharopolyspora spinosa, générée naturellement par des végétaux en fermentation. Il est à noter que spinosad, substance active d’origine naturelle, est utilisable en agriculture biologique. Agissant à la fois par contact et principalement par ingestion, spinosad produit ses effets sur l’insecte dès le contact ou l’ingestion. Les symptômes apparaissent en quelques minutes, entrainant l’élimination de l’insecte au bout de quelques heures.

Déjà très connu et à usage unique (de 2006 à janvier 2012) pour lutter efficacement contre les thrips sur cultures florales sous serre, Conserve vient de se voir attribuer de nouveaux usages sur arbres et arbustes d’ornement, usages qui vont offrir de nouveaux outils de lutte pour venir à bout de la Processionnaire du pin, de la Processionnaire du chêne et du papillon palmivore.

Spinosad contre la chenille processionnaire du pin

thumb_DOW-AGRO-pin-chenilles-l2-sL’efficacité de spinosad sur la Processionnaire du Pin est connue depuis les années 2000 en Grèce, à Chypre, en Turquie, en Bulgarie et Israël (de nombreuses références et publications existent à ce sujet).

Par ailleurs, sur jeunes larves des essais BPE en France confirment une efficacité identique avec Conserve et une efficacité supérieure à la référence microbiologique sur stades larvaires avancés.

Les périodes d’application idéales sont la fin de l’été (0,6 l/ha, soit 0,06 l/hl) et l’automne (0,8 l/ha, soit 0,08 l/hl). Cibler les 3 premiers stades larvaires.

La Processionnaire du Pin est un papillon nocturne de 30 à 40 mm. De l’ordre des lépidoptères et de la famille des Thaumetopoeidés, son rythme de reproduction est d’une génération par an en France (une génération tous les 2 ans en montagne).

Les jeunes larves de stade 1 et 2 dévorent les aiguilles à proximité des zones de ponte provoquant des dégâts caractéristiques (bouquets d’aiguilles de couleur jaune puis rousse). Les chenilles issues des stades suivants consomment l’ensemble des aiguilles. Lorsque les chenilles sont abondantes, elles peuvent consommer la quasi totalité des aiguilles de l’arbre.

Outre les dégâts subis par les plantes, les processionnaires du pin sont à l’origine de sévères nuisances pour l’homme et les animaux domestiques. Ainsi, les chenilles, en cas d’agression, libèrent des poils microscopiques en forme de harpon dégageant une protéine très urticante (thaumatopéine). Cette protéine provoque des allergies graves (urticaires) chez les personnes sensibles, et chez les animaux domestiques (chiens, chats, chevaux en particulier).

Spinosad contre la chenille processionnaire du chêne

thumb_DOW-AGRO-chene-nageleisen-Outre en France, Conserve est autorisé sur les Processionnaires du Chêne en Belgique et en Italie. Les périodes d’application idéales sont en mars (0,8 l/ha, soit 0,08 l/hl).

Comme la Processionnaire du Pin, la Processionnaire du Chêne est un papillon nocturne de 30 à 40 mm. De l’ordre des lépidoptères et de la famille des Thaumetopoeidés, il possède également un rythme de reproduction d’une génération par an en France (une génération tous les 2 ans en montagne).

Tous les chênes à feuilles caduques sont susceptibles d’être attaqués par la Processionnaire du Chêne. Si tel est le cas, s’ensuit un affaiblissement des arbres, ce qui offre une porte ouverte à des parasites secondaires (scolytes, champignons).La Processionnaire du Chêne affectionne particulièrement les sujets isolés et les arbres de lisière.

La Processionnaire du Chêne entraîne exactement les mêmes nuisances pour l’homme et ses animaux domestiques que celles occasionnées par la Processionnaire du Pin. Les personnels communaux en charge des espaces verts sont tout particulièrement exposés lors des élagages de printemps, tout comme le grand public fréquentant les parcs et jardins.

Spinosad lutte contre le papillon palmivore

thumb_DOW-AGRO-palmier-viagreen-Des essais officiels ont été conduits par les Fredons Paca et Languedoc Roussillon en collaboration avec la ville de Nîmes sur Trachycarpus fortunei avec inoculation artificielle de jeunes larves (0-3 j).

Un essai préliminaire en 2006 montre une efficacité partielle à la dose thrips (0,075 l/hl) et trois essais en 2007 et 2008 montrent un bon niveau d’efficacité jusqu’à 21 jours après l’inoculation à la dose de 0,3 l/hl.

Exclusivement inféodé aux palmiers, le Papillon Palmivore Paysandisia archon (Burmeister, 1880) s’attaque tout particulièrement aux espèces suivantes :

  • Livistonia chinensis, L. decipens, L. saribus,
  • Phoenix dactylidera, P. canariensis, P. reclinata, P. roebelini,
  • Sabal sp.,
  • Trachycarpus fortunei,
  • Washingtonia filifera, W. robusta, W. spp,
  • Jubaea chilensis,
  • Brahea armata,
  • Thritrinax campestris,
  • Chamaerops humilis et excelsa

La larve atteint la taille de 9 cm. Cette dernière creuse des galeries jusqu’à 30 cm dans le stipe, avec pour conséquence la déformation, le dépérissement, pouvant aller jusqu’à la mort du palmier.

Les attaques du Papillon Palmivore se concentrent sur tout l’arc méditerranéen (Languedoc-Roussillon, PACA). Des foyers ont également été détectés dans le sud-ouest et la bordure Atlantique.

Bon à savoir :

  • Conserve obtient de nouveaux usages contre les chenilles processionnaires et divers insectes défoliateurs en Espaces verts.
  • Conserve obtient de nouveaux usages contre les chenilles défoliatrices, en plus du thrips, pour les producteurs de fleurs sous serre.
  • Conserve contribue à la préservation d’un patrimoine arboré (pins, chênes, palmiers).
  • Conserve contribue à la préservation de la Santé Publique en raison du risque d’allergie causé par les Processionnaires.
  • L’enquête Plante&Cité/INRA montre que près de 50% des communes sont touchées par l’une des deux chenilles processionnaires.
  • Conserve, en raison de son profil toxicologique, de son autorisation en Agriculture Biologique et de sa sélectivité vis-à-vis des auxiliaires, répond aux préoccupations actuelles des pouvoirs publics, du grand public et des producteurs.

Source : Dow Agrosciences

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le samedi, 06 janvier 2018 18:40

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A propos de Secteur-Vert :

Créé en 2010, SecteurVert.com "le site 100% Jardin & Espaces Verts" est LE 1er portail d’information multimédia qui s’adresse non seulement à l'ensemble des professionnels du jardin, du paysage et de la distribution mais aussi à tous les consommateurs ! Une offre éditoriale à 360° unique, complète et originale à la fois pour les :
Utilisateurs Professionnels,
• Distributeurs et Revendeurs,
Jardiniers Amateurs.

 

 

 

5 Sites Web Secteur-Vert !

Vous êtes un utilisateur professionnel du paysage, un distributeur spécialisé jardin-motoculture ou bien un simple particulier passionné de jardinage ?

Les Nouveaux Tweets...

ECOPOTS : Des pots de fleurs et des jardinières en plastique recyclé, durables, fonctionnels, intemporels et neutre… https://t.co/YOGtM4fA5R
PELLENC : Bruno JARGEAIX, Directeur de la division GCT, ADAPTATEUR CONNE... https://t.co/0thdVP56z3 via @YouTube
PELLENC GCT : CULTIVION ALPHA, Bineuse-Sarcleuse à batterie embarquée pr... https://t.co/et1Tu03pB4 via @YouTube
PELLENC GCT : Bruno JARGEAIX, Directeur de Division GCT, nouveau SECATE... https://t.co/sWlJIrH6CE via @YouTube
Follow Secteur Vert on Twitter

Sur notre page Facebook...

Création site internet agence web paris Formation en alternance Commerce de gros desherbant selectif gazon