Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

VAL’HOR salue l’annonce gouvernementale du plan de «renaturation» des villes pour replacer le végétal au cœur des lieux de vie

Catherine Muller, Présidente de VAL’HOR Catherine Muller, Présidente de VAL’HOR ©2022 SecteurVert.com

Réunie en conseil d’administration ce jeudi 16 juin 2022, l’Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage, acteur majeur qui œuvre depuis plus de quinze ans avec les acteurs privés et publics pour replacer le végétal au cœur des lieux de vie et répondre aux attentes citoyennes, salue l’annonce du gouvernement avec la création d’un fonds de 500 millions d’euros pour la « renaturation » des villes.

Axe de travail primordial de VAL’HOR, porté notamment par son action à destination des institutions et collectivités, Cité Verte milite pour valoriser la vision d’une véritable ville nature, durable, saine, harmonieuse, résiliente ainsi que l’amélioration du cadre de vie grâce au végétal face aux enjeux du dérèglement climatique.

Catherine Muller, Présidente de VAL’HOR, déclare : « L’Interprofession rend hommage à l’initiative du gouvernement qui valorise la mobilisation et l’expertise des professionnels du végétal, fruit de nombreuses années de sensibilisation. Nous sommes aujourd’hui entendus et reconnus comme acteurs incontournables face au dérèglement climatique. Il s’agit d’une étape majeure pour l’ensemble de nos métiers qui met en lumière l’urgence et l’impérieuse nécessité de faire alliance pour continuer d’agir pour la transition écologique. Plus que jamais, engageons-nous et sachons répondre ensemble à l’appel des collectivités. »

La Ville Nature - Un défi à portée de main

Les récents épisodes de canicule rappellent l’importance du végétal en milieu urbain. Lorsqu’il est considéré comme un élément structurant des aménagements, le vivant permet de lutter efficacement contre les îlots de chaleur, la pollution et les inondations. Ces phénomènes récurrents sont amplifiés par l’accumulation d’infrastructures techniques, apportant chacune un nombre très limité de services et rendant les villes plus vulnérables que jamais.

Catherine Muller, Présidente de VAL’HOR, ajoute : « Alors que les citoyens plébiscitent la présence de végétal dans leur quotidien, il est urgent de s’appuyer sur les infrastructures vertes pour penser la ville de demain. Au-delà leurs apports écosystémiques, les aménagements paysagers permettent de revitaliser des quartiers comme les centres-villes ainsi que les mobilités dans les agglomérations, de repenser les connexions sur les territoires et d’améliorer le cadre de vie. Ces aménagements sont conçus et réalisés par des professionnels soucieux de conjuguer savoir-faire et esthétique mais aussi lien social et biodiversité et ce, toujours dans la maîtrise des dépenses. Ensemble, contribuons au changement de modèle qui s’impose : construisons la ville avec la nature et non pas à la place de la nature ! »

Bon à savoir :

Un éventail de solutions au service des villes et de leurs habitants…

Améliorer la gestion de l’eau :

  • La saturation récurrente des systèmes de canalisations oblige à repenser la gestion de l’eau. En se basant sur les mécanismes naturels, les aménagements paysagers recourent au végétal et permettent de limiter le débordement des eaux et de lutter contre les inondations.
  • En plus de réduire le ruissellement de l’eau, la végétation permet de filtrer, et donc de dépolluer, les eaux pluviales.

Rafraîchir la ville :

  • Les villes minérales, privées de surfaces naturelles, contribuent directement aux îlots de chaleur. En consommant l’énergie solaire tout en créant de l’ombre, arbres et végétaux permettent de faire baisser les températures de façon efficace.
  • En consommant une grande partie de l’énergie reçue par le rayonnement solaire et grâce à l’eau disponible dans le sol, les végétaux rafraîchissent l’air ambiant : c’est l’évapotranspiration.

Préserver la biodiversité :

  • Tous les écosystèmes ont comme point de départ la présence d’eau et de végétaux. Lorsque ces éléments sont intégrés et bien gérés en milieu urbain, ils permettent aux villes de jouer un rôle positif en faveur de la biodiversité. Pour perdurer, cette dernière a également besoin de l’implication des citoyens, qui doivent être sensibilisés aux vertus du végétal.
  • Pour développer la présence en ville des insectes pollinisateurs, indispensables à la préservation de la biodiversité, il est nécessaire de recourir à des plantes spécifiques dites « mellifères ». Pour en savoir plus, voir la Liste de plantes attractives pour les abeilles publiée par VAL’HOR.

Revitaliser le centre-ville :

  • L’attention portée au paysage contribue à l’amélioration du cadre de vie. Plus de huit Français sur dix souhaitent ainsi vivre à côté d’un espace vert. Grâce à cette force d’attraction, les infrastructures végétales accompagnent la redynamisation de centres-villes ou de quartiers entiers.
  • Depuis 2015, l’Interprofession VAL’HOR accompagne la mise en place en France d’un outil qui permet d’identifier et de chiffrer les bénéfices économiques d’une réalisation paysagère, ses effets environnementaux et son impact sur le bien-vivre des habitants.

Repenser les mobilités au sein des territoires :

  • Repenser une entrée de ville, améliorer un axe routier, favoriser les déplacements doux, désenclaver un quartier… À travers leur approche globale de la ville, les professionnels du paysage repensent les mobilités et les connexions au sein des agglomérations.
  • On constate un usage en hausse des vélos dans l’Hexagone. Pour sécuriser leur circulation, des aménagements verts sont intégrés le long de certaines voies. L’émergence de nouvelles mobilités comme le vélo, le covoiturage et bientôt les véhicules autonomes, nécessitant moins de places de stationnement, pourrait libérer du foncier en ville. Pourquoi ne pas dédier ces espaces au végétal ?

Favoriser la ville inclusive :

  • La demande de jardins familiaux ou partagés est en véritable explosion depuis les années 1990. Ces parcelles de terre attribuées à des familles volontaires sont au nombre de 500 000 en France, redynamisant les quartiers et recréant du lien social entre les générations.

 A propos de VALHOR :

● VALHOR est reconnue par les pouvoirs publics comme l’Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage. Elle réunit 52 000 entreprises spécialisées, réalisant plus de 15 milliards d’euros de chiffre d’affaires et représentant 186 000 emplois. Elle rassemble les 10 organisations professionnelles représentatives des secteurs de la production (FNPHP, Felcoop, UFS, CR), de la commercialisation (FFAF, JAF, FGFP, Floralisa), ainsi que du paysage (Unep, FFP).
● L’Interprofession VALHOR est dotée des missions suivantes :
- la production de ressources pour la filière par les études, la prospective et l’innovation ;
- la mise à disposition d’outils pour le développement économique des entreprises du végétal ;
- le développement du marché des particuliers et du marché des donneurs d’ordre par la communication collective.

Source : VALHOR

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le jeudi, 16 juin 2022 20:08

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A propos de Secteur-Vert :

Créé en 2010, SecteurVert.com "le site 100% Jardin & Espaces Verts" est LE 1er portail d’information multimédia qui s’adresse non seulement à l'ensemble des professionnels du jardin, du paysage et de la distribution mais aussi à tous les consommateurs ! Une offre éditoriale à 360° unique, complète et originale à la fois pour les :
Utilisateurs Professionnels,
• Distributeurs et Revendeurs,
Jardiniers Amateurs.

 

 

 

5 Sites Web Secteur-Vert !

Vous êtes un utilisateur professionnel du paysage, un distributeur spécialisé jardin-motoculture ou bien un simple particulier passionné de jardinage ?

Les Nouveaux Tweets...

VALHOR - LES VICTOIRES DU PAYSAGE 2022 : 63 candidats sélectionnés pour leurs remarquables aménagements paysagers… https://t.co/XBFjdMbnsq
COMPO rachète Heinrich Propfe Chemische Fabrik GmbH, producteur d'engrais liquides organiques de Mannheim, avec eff… https://t.co/Kt17reUiRM
FMB-INOHA : Mathieu PIVAIN et Jean-Luc GUERY signent le Nouveau Code de ... https://t.co/xfCgnnnWYc via @YouTube
LA CLOTURE FRANÇAISE : Découvrez les clôtures en PVC « 100% Made in France » Virtuose, Yumi et Maki pour embellir e… https://t.co/gSj27qnZbC
Follow Secteur Vert on Twitter

Sur notre page Facebook...

Création site internet agence web paris Formation en alternance Commerce de gros desherbant selectif gazon