Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

VEGEPOLYS VALLEY : Projet Trichoderma avec Cybèle Agrocare ou comment lutter contre les bactérioses sans produit phytopharmaceutique mais avec un champignon

Aline Brutel, ingénieure R&D chez Cybèle Agrocare Aline Brutel, ingénieure R&D chez Cybèle Agrocare

La France s’est engagée à réduire de moitié son utilisation de produits phytopharmaceutiques d’ici 2025. Au sein de VEGEPOLYS VALLEY, de nombreuses initiatives naissent pour cultiver des alternatives naturelles, respectueuses non seulement de la santé des plantes mais aussi et surtout des consommateurs. Ainsi, le Pôle de compétitivité a accompagné et labellisé, entre autres, les projets SUCSEED, DEEP Impact et Trichoderma. Ce dernier projet, porté par Cybèle Agrocare (Noyant, 49) et financé par la Région Pays de la Loire, vise à développer une gamme de biointrants, dérivés du champignon Trichoderma. Nous vous invitons à découvrir les recherches menées par Aline Brutel, ingénieure R&D chez Cybèle Agrocare et ce, depuis 2019.

La France, qui consomme chaque année 80 000 tonnes de pesticides (3ème rang mondial), s’est engagée à réduire de moitié son utilisation de produits phytopharmaceutiques d’ici 2025. Si, du point de vue de la productivité, l’emploi de substances chimiques reste la solution la plus rentable, ces pratiques ne peuvent plus être envisagées comme une solution à long terme, tant pour la fertilité des sols que pour la santé des consommateurs. Ces problématiques intègrent sept axes d’innovation, dont la santé des plantes, sur lesquels VEGEPOLYS VALLEY et ses 500 adhérents se mobilisent.

Le pôle a accompagné et labellisé de nombreux projets collaboratifs et académiques sur cette thématique, notamment les initiatives SUCSEED, DEEP Impact et Trichoderma. Ce dernier projet, porté par Cybèle Agrocare et financé par la Région Pays de la Loire, vise à cultiver des alternatives naturelles au chimique, en développant une gamme de biointrants, dérivés du champignon Trichoderma. L'objectif : soutenir les filières de l’arboriculture, du maraîchage et de la viticulture dans la lutte contre les bactérioses.

Un partenariat public-privé dont les fruits bénéficieront à l’ensemble de la filière végétale

Acteur central de la filière végétale, VEGEPOLYS VALLEY fédère 500 acteurs et crée des synergies entre entreprises, centres de recherche et de formations, syndicats professionnels, organismes de développement et structures institutionnelles. Grâce à son réseau, le Pôle impulse des idées, accompagne la structuration d’initiatives qui bénéficieront à l’ensemble du secteur d'activité et les valorise auprès des financeurs.

En 2019, VEGEPOLYS VALLEY a accompagné et labellisé le projet Trichoderma, porté par Cybèle Agrocare, le pôle agronomique du groupe industriel français Proxis Développement. La société, implantée à Noyant (49) par le biais de son site de production, se spécialise dans le développement de biofertilisants, biostimulants et agents de biocontrôle à base de micro-organismes purs et vivants.

Financé à hauteur de 570 000€ par la Région Pays de la Loire, le projet rassemble également le Groupe MERCIER (production de plants de vigne et création de vignobles - Vendée), l’Institut de Recherche en Horticulture et Semences (IRHS – INRAE, UA, AO) d’Angers, l’Association Régionale d’Expérimentation Légumière des Pays de la Loire (ARELPAL) et le Centre R&D de VEGEPOLYS VALLEY.

Un champignon exploité depuis les années 1980 qui offre de nouvelles perspectives

Les Trichoderma sp. appartiennent à la famille des champignons ascomycètes qui compte plus de 150 000 membres (dont les morilles, penicillium sp. ou encore les levures). Les premières publications scientifiques à propos de Trichoderma sp. datent des années 30 : elles révèlent leur capacité à produire des antibiotiques - des molécules qui restreignent les micro-organismes ou les parasites responsables de la maladie - et sont suivies, dans les années 1980 des premiers développements commerciaux.

Pourtant, sur les 600 espèces de Trichoderma sp. recensées, seulement 4 sont aujourd’hui exploitées sur le marché. Aline Brutel, ingénieure R&D chez Cybèle Agrocare, déclare : « Aujourd’hui, s’il existe déjà des produits à base de Trichoderma sp. sur le marché, certaines espèces qui ont des caractéristiques très intéressantes ne sont pas mises à contribution. Dans le cadre de ce projet, nous avons tout d’abord procédé à la mise en place d’une souchothèque qui permet de recenser le maximum d'espèces présentes sur notre territoire. Une campagne de prélèvements a ainsi été organisée en Pays de la Loire, autour de Nantes et d’Angers ainsi qu’en Vendée. Nous avons limité le périmètre et écarté les souches exotiques pour nous concentrer sur des variétés qui seront actives dans notre terroir : une espèce prélevée dans les vignes serait plus efficace dans ce contexte. Aujourd'hui, nous sommes dans la seconde phase du projet : le criblage qui consiste à tester et vérifier l’efficacité des souches prélevées contre les agents pathogènes, fongiques et bactériens. L’objectif serait la découverte d’une souche capable de contrer plusieurs facteurs de maladie. »

A terme, ces recherches seront matérialisées sous la forme d’une poudre mouillable, pulvérisée dans les champs ou utilisée dans le traitement des semences. Les offres qui en découleront constitueront une alternative naturelle aux produits chimiques et permettront d’enrichir une production végétale compétitive, de qualité, respectueuse de l’environnement, de la santé des consommateurs et des producteurs.

La protection et la santé des végétaux, une thématique prioritaire pour les adhérents de VEGEPOLYS VALLEY

En 2020, proclamée “année internationale de la santé des végétaux” par l'Organisation des nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et la Convention internationale pour la protection des végétaux (CIPV), deux projets portés par des adhérents de VEGEPOLYS VALLEY se sont particulièrement illustrés :

  • Le projet SUCSEED (Stop the Use of pestiCides on Seeds by proposing alternatives) coordonné par l’IRHS regroupe 13 partenaires (Organismes de recherche, Établissements d’enseignement supérieur et de recherche et Entreprises). Il propose trois leviers d’actions pour développer des solutions alternatives aux pesticides : l’amélioration des défenses des semences, le pilotage de leur microbiote (composition des communautés microbiennes associées) et la modification du microenvironnement des graines en germination
  • Le projet Deep Impact animé par l'Institut national de recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement qui fédère 10 partenaires. Il a pour objectif d’analyser les interactions plante-microbiote afin de promouvoir la défense des plantes face aux bioagresseurs et de contribuer au développement de pratiques agricoles durables pour réduire l’utilisation de pesticides en milieu agricole.

Ces deux projets académiques ont été sélectionnés dans le cadre de l’édition 2020 du Programme Prioritaire de Recherche (PPR) « Cultiver et protéger autrement » initié par le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et le Secrétariat général pour l’investissement. Ce dernier permet d’accompagner des projets de recherche collaborative ambitieux sources d’avancées décisives en matière de développement de nouvelles pratiques et de nouveaux systèmes de production agricole n’utilisant pas de pesticides.

A propos de VEGEPOLYS VALLEY :

VEGEPOLYS VALLEY est né, le 27 juin 2019, de la fusion de 2 pôles de compétitivité reconnus depuis 2005 par les pouvoirs publics : Céréales Vallée - Nutravita basé à Clermont Ferrand spécialisé dans les grandes cultures et VEGEPOLYS basé à Angers dédié au végétal spécialisé.

Labellisé pour la période 2019-2022, le Pôle étend désormais son influence sur 4 régions : Auvergne-Rhône-Alpes, Bretagne, Centre-Val de Loire et Pays de la Loire. 

Depuis son siège angevin et grâce à son implantation sur 6 autres sites, le pôle mobilise 28 collaborateurs ETP pour plus de 500 adhérents : des entreprises (80% de PME), des centres de recherche et de formation, des syndicats professionnels et organismes de développement et des chambres consulaires.

VEGEPOLYS VALLEY mobilise ses adhérents autour de 7 axes d'innovation :

  • 3 axes pour une production végétale compétitive, de qualité, respectueuse de l’environnement, de la santé des consommateurs et des producteurs : Innovation variétale et performance des semences et des plants ; Santé du végétal ; Nouvelles technologies et pratiques pour les systèmes de production ;
  • 4 axes pour le développement des usages alimentaires et non alimentaires des végétaux pour gagner en qualité, praticité, services, naturalité : Végétal pour l’alimentation animale et humaine ; pour la nutrition prévention santé, pour le bien-être, la santé et la cosmétique ; les agromatériaux et biotransformation du végétal ; le végétal urbain.

Au total, VEGEPOLYS VALLEY représente 750 projets labellisés, pour un total de 2,2 Mds€ d’investissement en R&D.

Source : VEGEPOLYS VALLEY

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le vendredi, 05 février 2021 00:23

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A propos de Secteur-Vert :

Créé en 2010, SecteurVert.com "le site 100% Jardin & Espaces Verts" est LE 1er portail d’information multimédia qui s’adresse non seulement à l'ensemble des professionnels du jardin, du paysage et de la distribution mais aussi à tous les consommateurs ! Une offre éditoriale à 360° unique, complète et originale à la fois pour les :
Utilisateurs Professionnels,
• Distributeurs et Revendeurs,
Jardiniers Amateurs.

 

 

 

5 Sites Web Secteur-Vert !

Vous êtes un utilisateur professionnel du paysage, un distributeur spécialisé jardin-motoculture ou bien un simple particulier passionné de jardinage ?

Les Nouveaux Tweets...

OKI EUROPE : Lancement avec The Design Hub, optimisé par Shoppa, d’un logiciel de création de signalétique professi… https://t.co/wGZYjNSzFe
UNEP / HORTIS : 9ème Enquête de l’Observatoire des villes vertes sur l'artificialisation des sols dans le cadre du… https://t.co/KevZaYagHX
Tribune Libre accordée à Benoît GRUNEMWALD, Expert en Cyber sécurité, ESET France : « Des pirates divulguent des do… https://t.co/8pntvK7sZF
Tribune Libre accordée à Nathaniel SPOHN, General Manager EMEA chez FIVETRAN : « Allez-vous gaspiller vos investiss… https://t.co/iTENtdFEAM
Follow Secteur Vert on Twitter

Sur notre page Facebook...

Création site internet agence web paris Formation en alternance Commerce de gros desherbant selectif gazon