Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

ANTONIO CARRARO SPA : Le constructeur italien, spécialisé dans les tracteurs compacts réversibles, annonce le décès de son président, Antonio Carraro, le 11 mars 2022

Monsieur Antonio CARRARO (4 mars 1932 - 11 mars 2022) Monsieur Antonio CARRARO (4 mars 1932 - 11 mars 2022)

Parler de la vie d'Antonio Carraro, c'est parler de l'entreprise qui porte son nom. De la division de l'ancienne entreprise « Giovanni Carraro », fondée en 1910, industrie padouane produisant des semoirs, des tracteurs et des moteurs diesel, naissent en 1960 deux entreprises distinctes : Antonio Carraro di Giovanni (avec Antonio, sa sœur Bianca et son père Giovanni) et Carraro spa (avec Oscar, Mario, Francesco et Clara, les autres enfants de Giovanni). Les deux branches de la famille Carraro diffèrent dans leur vision entrepreneuriale : la branche d'Antonio est spécialisée dans les tracteurs compacts à roues isodiamétriques pour l'agriculture spécialisée, tandis que la branche de Mario, Carraro spa, est spécialisée dans la production à grande échelle d'essieux de tracteurs et de composants automobiles.

L'histoire entrepreneuriale d'Antonio Carraro

Après la scission de l'industrie Giovanni Carraro en 1960, Antonio Carraro a commencé sa production de tracteurs compacts pour l'agriculture de niche spécialisée, adoptant comme marque de fabrique les quatre chevaux entrelacés, un sybole d'origine perse représenté dans un graffiti du XVIIe s., images de force et de fertilité. Dès le début, les succès se succèdent : à partir de 1970, l'écart entre Antonio Carraro et ses concurrents se creuse et la marque devient le leader du secteur des tracteurs compacts.

En 1973, Antonio Carraro fonde le « Centro Studi e Ricerche » (Centre R & D), l'un des premiers en Italie dans l’industrie métallurgique et mécanique, où il organise une équipe de techniciens se consacrant exclusivement à la recherche de moyens innovants pour l'agriculture, développant ensuite des collaborations avec les instituts universitaires de Padoue, Bologne, Berlin, Humboldt et Sydney.

Les années 2000 sont marquées par le premier grand plan d'expansion de l'entreprise, avec la construction de nouveaux hangars, toujours à Campodarsego, et la réorganisation de tous les départements de production, en adoptant la vision de la Porsche Consulting de Stuttgart. La formation, qui a duré trois ans, a marqué un tournant fondamental pour l'entreprise, qui est aujourd'hui l'une des principales réalités des industries de la mécanisation agricole grâce à la technologie maximale appliquée aux processus de production et à la formule d'organisation selon la philosophie japonaise « Kaizen » d'amélioration continue par petits pas.

Pour les cultures en rangées des vignobles et des vergers, les cultures en montagne, dans les serres, les pâturages et les forêts, pour l'entretien des espaces verts publics et privés, la viabilité en hiver, sur les chantiers, l’entretien des installations sportives, un tracteur Antonio Carraro peut faire la différence en termes de rendement et de confort d'utilisation.

En Italie, depuis de nombreuses années, la marque Antonio Carraro détient le record des immatriculations dans le segment des tracteurs compacts. Elle figure parmi les 7 premières marques mondiales. Antonio Carraro, grâce à son histoire, a permis une grande croissance de son entreprise et de ses industries connexes, contribuant au développement de l'emploi dans le secteur mécanique.

En même temps, on peut dire que les engins qu'il a créés ont donné une forte impulsion à l'économie agricole du bassin méditerranéen et des zones montagneuses des Alpes (Italie du Nord, Suisse, Autriche et Europe de l'Est), de l'Italie du Sud, de l'Espagne, de la Grèce, du Portugal, mais aussi de l'Allemagne, de la France et de toute l'Europe. Depuis les années 1960, des centaines de concessionnaires de tracteurs et de points de vente AC ont vu le jour.

Actif dans l'entreprise jusqu'à quelques semaines avant sa mort, Antonio Carraro a constamment suivi les travaux du Département Recherche et Développement de l'entreprise, où il se rendait quotidiennement et ce, depuis les années 1960. Personne de bonne humeur et généreux, il a toujours participé intensément à la vie de l'entreprise, jouant également le rôle de protagoniste dans les documentaires institutionnels et les spots publicitaires (la dernière avec Albano Carrisi, ami et client de longue date).

En novembre dernier est sorti le dernier film commémorant le 110e anniversaire de l'entreprise, « Costanza e salti » (Constance et sauts), du réalisateur padouan Federico Massa, où il joue son propre rôle de pionnier de l'industrie du tracteur, qui a passé sa vie à aimer et à développer son industrie, qui compte aujourd'hui plus de 500 employés, 5 filiales (Espagne, États-Unis, Turquie, Chili, France), 650 concessionnaires et points de vente dans le monde entier. Aujourd'hui, la marque Antonio Carraro des 4 chevaux entrelacés, symbole de la plus haute qualité, est considérée comme la « Ferrari » des tracteurs.

Antonio Carraro, un industriel réservé passionné de musique classique

De nature réservée et quelque peu timide, Antonio Carraro se passionne depuis son enfance pour la mécanique, mais aussi pour l'art et la musique classique. Bien qu'il ait été invité pour son prestige et sa culture à occuper des postes institutionnels, il n'a jamais accepté de mission en dehors de son entreprise, car il considérait cela comme incompatible avec son activité d'industriel. La seule exception à sa philosophie de vie a été à l'occasion des différentes présentations du dernier livre de l'écrivain Piero Buscaroli intitulé « Beethoven », à partir de 2005, où le critique musical (un grand ami d'Antonio Carraro) l'a invité en tant que profond connaisseur de Beethoven, en tant que rapporteur et commentateur. 

Antonio Carraro, Président d’Antonio Carraro spa, nous parle de lui-même dans l'une de ses dernières interviews, non pas en tant qu'industriel, mais en tant qu'amoureux de l'art et de la ville de Padoue : « Ma principale caractéristique ? L’obsession pour l'esthétique et la qualité »...

« Je suis fier que mon entreprise réside toujours sur le même site de production où mon père l'avait installé en 1910. L'activité de notre famille de forgerons avait en fait commencé en 1875, l'année où la famille Carraro est devenue propriétaire du terrain où nous nous trouvons aujourd’hui encore.

Depuis mon enfance, j’ai travaillé avec mon père Giovanni et mes frères. À l'âge de 13 ans déjà, je visitais les marchés de machines agricoles dans le nord de l'Italie, accompagné d'Oscar, mon frère aîné, sur sa moto. Beaucoup de choses se sont passées depuis. Aujourd'hui, je suis fier de dire que mon entreprise est la première marque en Italie en termes d'immatriculations dans le segment des tracteurs compacts, et la huitième, peut-être même la septième, dans le monde.

Pendant mon activité, je n'ai jamais pensé au profit lui-même, mais à la manière dont je pouvais développer mon entreprise et inventer, à chaque fois, un nouveau tracteur, plus beau, plus complet, plus efficace et plus confortable que le modèle précédent. C'est pour cela que j'aime dire que nous produisons « le plus beau tracteur au monde ».

Chaque fois, nous partons de cette assertion, avec cette volonté d'aller de l'avant, en nous améliorant toujours. Moi-même ainsi que tous mes collaborateurs. Il ne s’agit pas seulement des ouvriers, mais de tous les travailleurs de mon entreprise qui, de par leur engagement et leurs compétences, chacun à son niveau, peuvent contribuer à améliorer l'entreprise et nos produits.

 

La plus grande satisfaction de ma vie, cependant, ne vient pas du travail, mais de mon mariage avec Luciana, mon épouse, et de la naissance de nos six enfants. J'ai connu Luciana quand j'étais très jeune. Mon père l'avait embauchée comme interprète car elle connaît l'italien, l'anglais, le français et l'arabe, étant née à Alexandrie en Égypte et y ayant fréquenté un institut international français.

Mon incitation à « faire » m'est toujours venue de ma famille, où chacun participe, chacun à sa manière, selon ses capacités et ses aptitudes. Mes enfants disent que j'ai un bon caractère, même si parfois je suis strict. C'est vrai : quand il s'agit de mécanique, de musique ou d'art, mes grandes passions, je m'emballe. Par contre, je ne suis pas fasciné par les discussions politiques. J'ai souvent été invité à prendre une part active à la vie politique et sociale, mais j'ai toujours décliné l'invitation car elle était incompatible avec mon activité d'industriel.

Après ma famille et les tracteurs, je consacre tout mon temps libre à cultiver ma vie intérieure, à lire, à écouter de la musique ou à visiter des lieux d'art, des musées, mais surtout des églises. J'aime Padoue, ma ville, magnifique et pleine d'œuvres absolues. Il suffit de penser à Giotto, Mantegna, Sansovino, Véronèse, Briosco, ou encore les œuvres de Donatello. Il est seulement regrettable que certaines des reconstructions, après les bombardements de la deuxième guerre mondiale, aient été réalisées de manière malencontreuse.

Je me réfère au Corso Milano, par exemple : je me souviens comment il était avant la guerre. Autrefois, c'était le boulevard noble de la ville, mais aujourd'hui, c'est un agglomérat de bâtiments, hélas, discordants, créés sans aucune planification d'ensemble. Ou bien encore, la Piazza Spalato (anciennement Piazza Insurrezione), qui devait être le carrefour de toutes les routes autour de Padoue. Cela n'a pas été le cas. La logique de la construction sauvage des années du boom économique a prévalu. Maintenant, à mon âge, j'accepte et je comprends : la controverse est une activité totalement inutile, dans de nombreux cas. Disons que je suis devenu plus philosophe : ce qui a été, a été.

Heureusement, j'ai tiré beaucoup de satisfactions de la vie et surtout de mon activité industrielle. Ma plus grande satisfaction est, par exemple, la gratification donnée par nos clients, y compris ceux qui sont spéciaux comme Al Bano Carrisi, Gianni Morandi, le chanteur Sting, Mogol, ou les domaines viticoles prestigieux comme Moët Chandon, Cà Del Bosco, Voerzio (Barolo), Antinori.

Si j’ai une obsession, c'est bien celle qui concerne nos produits. J'ai toujours été convaincu que dans la création d'un bien d'équipement tel qu'un tracteur, rien ne doit être laissé au hasard, car c'est justement l'attention obsessionnelle portée aux détails qui détermine l'excellence du résultat final. Mon rêve est toujours le même : développer mon entreprise, en continuant à produire mes produits Made in Italy, mes tracteurs, dans mon pays.

La crise de ces années nous affecte, c'est normal, mais j'ai toujours été un optimiste. C'est une caractéristique commune aux passionnés d'art, car l'amour des belles choses et des chefs-d'œuvre absolus adoucit la vie intérieure de chaque être humain. En vivant à Padoue, j'ai doublement de la chance, car Padoue fait partie des plus belles villes d'Europe. Pensez à la grandeur de Prato della Valle ou à la chapelle Scrovegni, un lieu extraordinaire où l'on se laisse envoûter par la beauté des peintures de Giotto. Ou bien les chefs-d'œuvre sculpturaux que Donatello nous a laissés pendant ses 11 années passées à Padoue.

De mon point de vue, Donatello est un génie absolu : en plus de son énorme talent de sculpteur, il possédait un génie architectural unique pour déterminer les emplacements parfaits où placer ses œuvres. Comme dans le cas du monument à Erasmo da Narni, dit Gattamelata, qui domine l'espace devant l'entrée de la Basilique de Saint Antoine de Padoue, avec sa puissance impressionnante, presque effrontée. Un monument équestre qui rend majestueux et solennel un espace qui était à l'origine humble et une invitation au rassemblement des fidèles, dans cette église franciscaine de 1238 qui, après diverses reconstructions, est devenue le magnifique sanctuaire de saint Antoine que nous admirons aujourd'hui ».

A propos de Monsieur Antonio Carraro :

  • Né à Campodarsego, Padoue, le 4 mars 1932.
  • Marié à Luciana Franceschi née à Alexandrie, Égypte - 1941.
  • 6 enfants : Marcello, Liliana, Massimiliano, Silvia, Davide, Barbara.
  • Résidant à Padoue, Piazza Capitaniato n. 17.
  • Études : 1950 Baccalauréat Scientifique.
  • 1951 Inscription à l'Université de Padoue/Génie mécanique.
  • Loisirs : Collectionneur d'art; Lecture (littérature italienne classique); Musique classique (expert de Beethoven, Brahms, Bach et Mozart).

A propos de l’entreprise Antonio Carraro Spa :

Antonio Carraro était le Président de l'entreprise historique du même nom, située à Campodarsego, dans la province de Padoue. Elle est le leader mondial dans la production de tracteurs compacts pour l'agriculture spécialisée et la maintenance civile et la marque n°1 des tracteurs isodiamétriques compacts en Italie. La société compte plus de 500 employés et quatre filiales commerciales en Australie, en Espagne, en France et en Turquie. Elle exporte 65 % de sa production dans 42 pays différents. La société Antonio Carraro S.p.A. a été reconnue comme « marque historique » par le Ministère du Développement Économique en tant que symbole du plus authentique Made in Italy car, aujourd'hui encore, la conception, la production et la gestion administrative sont concentrées sur le site d'origine à Campodarsego (PD). C’est là où tout a commencé, en 1910, par le père d'Antonio, Giovanni Carraro, un pionnier de l'industrie.


Source : Antonio Carraro

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le dimanche, 13 mars 2022 19:26

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A propos de Secteur-Vert :

Créé en 2010, SecteurVert.com "le site 100% Jardin & Espaces Verts" est LE 1er portail d’information multimédia qui s’adresse non seulement à l'ensemble des professionnels du jardin, du paysage et de la distribution mais aussi à tous les consommateurs ! Une offre éditoriale à 360° unique, complète et originale à la fois pour les :
Utilisateurs Professionnels,
• Distributeurs et Revendeurs,
Jardiniers Amateurs.

 

 

 

5 Sites Web Secteur-Vert !

Vous êtes un utilisateur professionnel du paysage, un distributeur spécialisé jardin-motoculture ou bien un simple particulier passionné de jardinage ?

Les Nouveaux Tweets...

SECIMPAC : « 2021, une année exceptionnelle et atypique pour la filière » selon le Syndicat des Marques d’Outillage… https://t.co/AAIzuTSaCX
INOHA : RSE / Responsabilité Sociétale des Entreprises… la filière du Nouvel Habitat engage ses adhérents dans la d… https://t.co/fDEYkEWa4C
ELHO et BeeBar : des kits prêts à planter « bons pour les abeilles » avec des pots écologiques en plastique recyclé… https://t.co/VnoFcB1Uqj
CHATEAU DE FONTAINEBLEAU : Découvrez l’escalier en Fer-à-cheval restauré, à partir du 21 mai 2022… https://t.co/l5zGl0RkTZ
Follow Secteur Vert on Twitter

Sur notre page Facebook...

Création site internet agence web paris Formation en alternance Commerce de gros desherbant selectif gazon